La Melisse

La Mélisse

De son nom latin Melissa officinalis, la Mélisse, est une plante aromatique vivace, originaire de l’est du bassin méditerranéen.

Connue depuis la Grèce antique, cette plante de la famille des Lamiacées est utilisée pour ses propriétés apaisantes aussi bien sur le plan digestif que nerveux.

 

Les Carmes utilisaient la mélisse pour fabriquer leur fameuse Eau de mélisse qui était fort appréciée du Cardinal de Richelieu qui l’employait pour soigner ses maux de tête.

 

Sainte Hildegarde de Bingen décrit la mélisse dans son ouvrage Physica, comme une herbe ayant l’efficacité de quinze autres herbes. Elle la recommandait pour fortifier la rate et le cœur, mais aussi pour apporter joie et gaîté.

 

Pour Paracelse, la mélisse était la plante référente pour les problèmes au niveau du cœur, car elle renforce la vitalité, chasse la mélancolie et réconforte le cœur.

 

Petit dicton d’herboristes : «Prend de la mélisse si tu as l’âme en peine, si ta force vitale est affaiblie, si ton estomac est noué ou si tes yeux sont fatigués.»

 

 

Principaux composants :

Les feuilles de Mélisse contiennent principalement des triterpènes, des acides-phénols (acide rosmarinique, acide caféique), des flavonoïdes, des mucilages, et des polyphénols.

 

 

Propriétés thérapeutiques :

 

Considérée depuis très longtemps comme plante digestive, la mélisse est également utile comme équilibrant nerveux. Elle agirait comme stimulant des neurones de la zone cérébrale de l’hippocampe, qui est la première zone touchée lors de la maladie d’Alzheimer.

Connue pour son effet neuro-sédatif, elle serait un remède efficace contre les « crises de nerf ou l’hypernervosité ».

Elle est idéale en cas d’anxiété, de dépressions légères, de céphalées de tension et autres maux de tête liés à l’hypernervosité, et de troubles du sommeil.

La Mélisse a également des propriétés antalgiques sur le système intestinal, qui seraient en partie dues à une composante anti-spasmodique associée à une stimulation de la digestion, notamment par un effet cholérétique. Elle est donc très utile en cas de ballonnements, lenteur digestive, flatulence, spasmes de l’estomac, constipation nerveuse…

 

 

 

Formes galéniques :

 

On trouve la Mélisse sous plusieurs formes :

 

–       En infusion : 1 cuillère à soupe dans une tasse d’eau chaude, laisser infuser 5 à 10 minutes. A prendre après le repas.

 

–       En Hydrolat : 1 cuillère à soupe le soir dans un peu d’eau, ou 1 cuillère à café avant chaque repas.

 

–       En comprimé : 2 à. 3 comprimés le soir avant le repas pour agir aussi bien sur le système digestif que nerveux.

 

 

Contre-indications :

 

La Mélisse est dénuée de toxicité et n’entraîne aucun effet indésirable connu.

Attention cependant car certaines personnes sont allergiques au citronellal qu’elle contient.

En raison de ses propriétés sédatives, la mélisse peut être responsable d’une baisse de vigilance, donc il est préférable de la prendre le soir.

Avec votre consentement nous utilisons des cookies pour faciliter votre expérience avec nos services et analyser notre trafic. Vous pouvez paramétrer les cookies en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Vous pouvez gérer ou retirer votre consentement à tout moment en cliquant sur le lien “Préférences cookies” présent en bas de l’ensemble des pages de notre site web.  

Ils nous permettent de comptabiliser les visites et les sources de trafic de notre site, et d’en mesurer et d’améliorer les performances. Ils nous montrent quelles pages sont les plus et le moins populaires et comment les visiteurs se déplacent sur le site. Si vous n'autorisez pas ces cookies, nous ne saurons pas quand vous avez visité notre site et ne serons pas en mesure de contrôler ses performances.



Refuser tous les cookies
Accepter tous les cookies
Retour Top