Le Sommeil

Le sommeil

Pourquoi cet intérêt soudain pour le sommeil ? 

Et bien, tout simplement, du fait que l’on vient nous voir en boutique pour des soucis liés à celui-ci. 

Reprenons déjà à quoi il sert et, comment il agit sur notre corps. 

Le sommeil représente plus d’un tiers de notre vie. Il est déterminant pour la croissance, la maturation cérébrale, le développement et la préservation de nos capacités cognitives. Il est essentiel pour l’ajustement de nombreuses sécrétions hormonales et pour le maintien de notre température interne. On sait aujourd’hui que la réduction du temps de sommeil ou l’altération de sa qualité favorisent probablement la prise de poids et l’obésité. Enfin, la mise au repos de notre système cardiovasculaire au cours du sommeil est l’un des enjeux de prévention des années à venir.

Le sommeil est un comportement spontané et réversible caractérisé par des périodes récurrentes de : diminution de l’activité motrice, augmentation des seuils de réponse sensorielle, facilitation de la mémorisation, et discontinuité de l’activité mentale. 

Au niveau du cerveau, pendant le sommeil lent, l’activité se ralentit de plus en plus au fur et à mesure que le sommeil s’approfondit. Au niveau du corps, il en est de même avec une diminution progressive des principales fonctions de base de l’organisme : le pouls et la respiration se ralentissent, la tension artérielle, le tonus musculaire, la température corporelle baissent.

Les stades de sommeil 

Que ce soit chez l’enfant, l’adolescent, l’adulte ou la personne âgée, on rencontre les mêmes stades de sommeil.

Ces stades sont répartis entre sommeil lent (ou sommeil calme chez le nouveau- né) et sommeil paradoxal.

• Le sommeil lent comporte les stades N1 et N2 qui correspondent au sommeil léger, et le stade N3 qui est le sommeil profond.

  • Le sommeil paradoxal (appelé aussi sommeil à mouvements oculaires rapides, « Rapid eye movements » ou REM en anglais) est également nommé sommeil agité chez le nouveau-né. C’est au cours de cette phase que se “logent” les rêves dont on se souvient le mieux.

Le sommeil est constitué de plusieurs cycles successifs (4 à 6). Un cycle de sommeil dure environ 90 minutes chez le jeune adulte. Chaque cycle commence par du sommeil léger et se termine par du sommeil paradoxal. Les cycles contiennent des proportions variables de sommeil N1, N2, N3 et paradoxal. Le sommeil profond est surtout présent dans la première moitié de la nuit alors que les sommeils léger et paradoxal sont plus abondants en deuxième moitié de nuit.

Le nombre de cycles de sommeil est variable en fonction de la longueur du sommeil et en fonction de critères propres à chaque individu : le nombre de cycles est habituellement compris entre 4 à 7 par nuit, ce qui représente entre 6 et 10h de sommeil.

Qu’est ce qui pourrait perturber le sommeil ? 

Plus de la moitié des insomnies sont dues au stress, à l’anxiété et à la dépression. Des événements de vie, positifs ou négatifs, voulus ou subis (mariage, divorce, nouvel emploi, chômage, etc.) peuvent être à l’origine d’une insomnie.

Les insomnies peuvent être également liées à une mauvaise hygiène de vie : la consommation importante d’excitants (thé, boissons caféinées…) ou la prise d’un repas trop copieux le soir ; la pratique d’une activité stimulante le soir (sport, jeux vidéo…) ;  une exposition aux écrans, un rythme de vie irrégulier (travail en horaires décalés, déplacements nombreux, etc.) ; une consommation excessive d’alcool (contrairement à une idée reçue, l’alcool n’est pas l’allié du sommeil car il ne rend pas le sommeil réparateur de la journée) ; la consommation de tabac.

Les insomnies peuvent être présentes dans diverses maladies telles que : une hyperthyroïdie ; un reflux gastro-œsophagien ; un asthme nocturne ; une maladie douloureuse (rhumatisme, cancer…) ; un autre trouble survenant pendant le sommeil ; un syndrome des jambes sans repos ; un syndrome d’apnées obstructives du sommeil.

Des carences en vitamines et en oligo-éléments (exemple magnésium) peuvent aussi être responsables d’un déséquilibre. 

Comment retrouver un bon sommeil ? 

Pour les insomnies dues au stress, à l’anxiété et/ou à la dépression, le mieux reste la consultation régulière d’un psychothérapeute ou psycho-énergéticien, afin de travailler le problème. Les élixirs floraux pourront accompagner afin d’aider au travaille thérapeutique. Le figuier en gemmothérapie pourra s’avéré utile car c’est un rééquilibrant psychique, conseillé dans les insomnies. Il a une action régulatrice du système neurovégétatif et neuroendocrinien. Il existe sous forme alcooliséenon alcoolisée et en complexe. 

Pour les repas, évitez les protéines animales et privilégiez les aliments riches en glucides lents et en amidon à indice glycérique bas tel que la pomme de terre (cuite vapeur), patate douce, céréales semi complètes, légumineuses et châtaigne. Evitez les épices qui font augmenter les température corporelles. Faites des apports en fibres. 

Stoppez la consommation d’excitants (café, tabac, vitamine C, alcool) après17h. 

Une heure avant de dormir, stopper les écrans et privilégiez un livre, une méditation,…

Une bouillotte chaude sur le ventre ou le dos peut être agréable et aider à l’endormissement. 

Une tisane de passiflore, de tilleul, de mélisse, de lavanded’aubépine et/ou d’oranger peut aider également à apaiser et favoriser le sommeil.

Préparez également votre chambre pour être dans les meilleurs conditions de repos. L’idéal est une température entre 17 et 20°c, des rideaux occultants, une bonne aération et un taux d’humidité correct. Dans la mesure du possible, évitez le bruit et supprimez de la chambre écran, téléphone et réveil à quartz. Pensez également à vous protéger des ondes, en coupant la wifi par exemple. Une pierre d’améthyste sous l’oreiller ou sur la table de chevet peut également aider.

En outre, vous pouvez utiliser un spray pour le sommeil ou diffuser quelques gouttes d’huiles essentielles d’orange douce, de petit grain de bigarade ou de lavande vraie.

On peut appliquer sous la voute plantaire et sur le plexus solaire une huile détente. 

Les produits naturelles qui favorisent le sommeil 

Voici les plantes qui peuvent aider en complément de celles cités ci-dessus. 

La fleur d’oranger (eau florale) : calmante, elle apaise les angoisses, le stress et la nervosité. 

La valériane (comprimés) : bon calmant nerveux, utile dans les insomnies, anxiété, nervosité, déprime. Ne pas employer sur une longue durée (pas plus d’un mois), risque d’accoutumance. 

L’escholtzia (comprimés): Employé contre les angoisses, les insomnies, les problèmes psychiques, les anxiétés. 

L’aubépine (comprimés et gemmothérapie) : Régulatrice des nerfs et du rythme cardiaque. Utiles aussi dans l’insomnie et l’anxiété. 

La passiflore (comprimés) : Calmante, employé dans les insomnies. 

Le tilleul (gemmothérapie) : Bon calmant doux pour les enfants insomniaques. Équilibrant nerveux. Recommandé chez les spasmophiles. 

Un oligo-élément à ne pas négliger : le magnésium ! D’un point de vue chimique, il active le système nerveux parasympathique et régule les neurotransmetteurs, ce qui favorise la relaxation et un meilleur sommeil. 

En Ayurvéda, l’Ashwagandha renforce le système nerveux affaibli, calme le stress et l’anxiété, rétablit l’équilibre intérieur et favorise le sommeil profond. Le Brahmi apaise le mental et chasse le stress, l’anxiété, la déprime, la dépression. Le Tulsi intervient dans les problèmes de stress, de baisse de moral et de vitalité. 

En élixir floral (plan émotionnel et vibratoire), le Composé Floral Nuits paisibles est recommandé aux personnes de tout âge qui éprouvent des difficultés à s’endormir ou désireuses d’améliorer la qualité de leur sommeil : cauchemars, réveils nocturnes, pensées répétitives. Il favorise une détente profonde. 

En élixir de cristaux (plan émotionnel et vibratoire), l’élixir d’Améthyste aide à la méditation, à la purification, à l’ouverture d’esprit, au calme, à la relaxation, à un sommeil réparateur et à la protection contre les mauvaises vibrations et habitudes. Il aide également à la détoxification. 

Avec votre consentement nous utilisons des cookies pour faciliter votre expérience avec nos services et analyser notre trafic. Vous pouvez paramétrer les cookies en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Vous pouvez gérer ou retirer votre consentement à tout moment en cliquant sur le lien “Préférences cookies” présent en bas de l’ensemble des pages de notre site web.  

Ils nous permettent de comptabiliser les visites et les sources de trafic de notre site, et d’en mesurer et d’améliorer les performances. Ils nous montrent quelles pages sont les plus et le moins populaires et comment les visiteurs se déplacent sur le site. Si vous n'autorisez pas ces cookies, nous ne saurons pas quand vous avez visité notre site et ne serons pas en mesure de contrôler ses performances.



Refuser tous les cookies
Accepter tous les cookies
Retour Top